Le Parcours Médical


Les chirurgiens (phallo, méta, vagino)

Pour quoi faire ?

Il s'agit ici des différentes interventions dites de réassignation sexuelle, c'est à dire dont la finalité est de modifier l'apparence des organes génitaux.

A l'instar des autres interventions, toutes les personnes trans ne souhaitent pas nécessairement faire pratiquer ces opérations. C'est à chaque individu de se réaliser en fonction de son ressenti, et de ne surtout jamais subir une intervention non souhaitée sincèrement. Il est donc primordial de se demander si on est prêt non seulement à faire cette intervention mais également à prendre les risques qui sont liés, tels qu'une réduction voire une perte de sensibilité par exemple.

Là encore, c'est à vous et à vous seul de décider ce que vous souhaitez pour votre corps.

Quand ?

La plupart des chirurgiens exigent au moins un an d'hormonothérapie avant d'effectuer cette intervention.

Comment ?

Il est important d'aborder tous les détails de l'intervention et de ses conséquences avec votre chirurgien. Si vous effectuez cette intervention à l'étranger, les échanges se feront essentiellement par e-mail, souvent en anglais. Si vous ne connaissez pas la langue du pays dans lequel vous vous rendrez, il est conseillé d'apprendre quelques mots clés pour pouvoir communiquer avec le personnel médical ("Bonjour", "Merci", mais aussi "J'ai mal", "J'ai besoin de faire pipi", etc).

Combien de temps ?

En fonction des techniques opératoires, des complications et du savoir-faire du chirurgiens, il peut y avoir une ou plusieurs retouches à effectuer.

Il est très important de respecter scrupuleusement les consignes de soins post-opératoires afin d'éviter toute infection ou complication.

Quel montant ?

Il s'agit là d'une profonde injustice du système de remboursement français: aucun tarif n'est prévu pour rémunérer les chirurgiens libéraux pratiquant cette intervention. De ce fait, seuls les établissements hospitaliers l'effectuent. En pratique, en France, seuls les quelques chirurgiens faisant partie d'équipes protocolaires les réalisent. Les témoignages que nous récoltons montrent malheureusement un savoir-faire largement inférieur en France par rapport à d'autres pays. Une intervention effectuée en France sera intégralement remboursée, mais potentiellement de moindre qualité par rapport à une intervention réalisée en Serbie, en Allemagne, en Thaïlande, au Canada ou aux USA pour ne citer que quelques exemples. Cela dit, tout dépend du niveau d'exigence de chacun en termes d'esthétique, de sensibilité et de fonctionnalité. Certaines personnes se montrent en effet très satisfaites d'opérations réalisées en France.

Les interventions réalisées dans l'Union Européenne bénéficient d'un remboursement partiel à condition d'avoir préalablement rempli le formulaire S2 (ex-E112).

Celles réalisées en dehors de l'UE ne font généralement l'objet d'aucun remboursement, sauf cas rares. La fourchette du prix des interventions est de 5.000 à 20.000 euros pour une vaginoplastie, de 5.000 à 50.000 euros pour une phalloplastie et à partir de 10.000 euros pour une métaodioplastie.