Le Parcours Médical


L'endocrinologue

Pour quoi faire ?

Ce sont les endocrinologues qui prescrivent les hormones. Aller voir ce spécialiste n'a donc un intérêt que pour les personnes souhaitant bénéficier d'un traitement hormonal (oestrogènes, testostérone, acétate de cyprotérone, finastéride, progestatifs,...)

Certains médecins généralistes acceptent également d'en prescrire ou d'effectuer le renouvellement des ordonnances une fois le traitement installé.

Attention: l'auto-médication est vivement déconseillée du fait des risques liés aux effets secondaires pouvant aller jusqu'à une embolie pulmonaire, laquelle peut aboutir à des dommages irréversibles sur votre organisme voire à votre décès.

Quand ?

Dès que vous avez obtenu une lettre de votre psychiatre indiquant que vous pouvez suivre un traitement hormonal dans le cadre de votre transition.

Dans le cas où vous connaissez un endocrinologue qui accepte de prescrire des hormones sans lettre de psychiatre, vous pouvez évidement le consulter dès que vous le souhaitez.

Comment ?

Soyons clair: il n'existe que peu d'études sur l'effet des produits sur les personnes trans. Les prescriptions faites sont essentiellement basées sur l'expérience des différents médecins. N'hésitez donc pas à vous renseigner pour savoir quels sont les effets précis des différents médicaments existants.

N'hésitez pas à exprimer ce que vous souhaitez et ce que vous ne souhaitez pas. Soyez vigilants sur les effets de certains produits (apparition potentielle de dépressions dues à l'androcur par exemple).

Soyez honnête avec votre endocrinologue sur votre mode de vie, notemment sur l'usage de produits psycho-actifs (alcool, tabac, drogues...).

Là encore, n'hésitez pas à changer de médecin si votre endocrinologue ne vous respecte pas.

Combien de temps ?

Toute votre vie.

En fonction des opérations que vous choisirez d'effectuer, certains médicaments ne seront plus nécessaires. Votre corps ne produira en revanche jamais suffisemment de testostérone ou d'oestrogènes (selon que vous soyez FtM ou MtF) pour avoir un taux équivalent à celui d'une personne bio. Il vous faudra donc a minima poursuivre la prise de ces hormones, sauf contre-indication.

Le traitement sera également à adapter en fonction de votre état de santé (tension artérielle, diabète, hépatite, HIV,...).